8 septembre 2019 · 14h20

Confessions d'un libraire Shaun BythellSi vous avez apprécié le journal intime d’un libraire, le deuxième volume du compte rendu de Shaun Bythell sur la gestion d’une grande librairie d’occasion à Wigtown, en Écosse, plaira certainement. C'est beaucoup plus la même chose en termes de contenu, de format et de sens de l'humour avec des requêtes de clients bizarres et les essais et les tribulations de la vente de livres qui constituent le principal objectif de ses entrées de journal de 2015.

La gestion d'une librairie d'occasion peut sembler un travail de rêve pour beaucoup de gens, mais toute personne qui a travaillé dans le commerce de détail ou dans un rôle de contact avec la clientèle appréciera les frustrations causées par les clients difficiles que Bythell raconte ici, en particulier ceux qui tentent de marchander plus d'un £ 1,50 livre de poche, recherchez ouvertement des titres sur Amazon tout en parcourant la boutique ou donnez de longues anecdotes à la caisse auxquelles il est impossible d'échapper. Cependant, il est également rassurant de voir que la vente de livres est une profession qui n'attire que ceux qui sont véritablement informés et passionnés à ce sujet plutôt que ceux qui cherchent à arnaquer les gens (après tout, il existe de nombreuses autres industries qui sont beaucoup plus lucratives financièrement. ). En plus de gérer la boutique, la réalité de la librairie au 21e siècle signifie que Bythell passe beaucoup de temps à vendre des livres en ligne via eBay, AbeBooks et Amazon. Il se rend régulièrement aux enchères et aux liquidations de maisons afin d'acheter des actions et j'ai particulièrement apprécié la façon dont il transmet le sentiment d'excitation que la prochaine vente aux enchères pourrait contenir des titres rares et intéressants – le même sentiment d'anticipation que de nombreux lecteurs ressentiront en entrant dans une librairie. .

Autre que la fin de la relation de Bythell avec Anna, il s'agit principalement du statu quo en ce qui concerne le casting de personnages tels que Nicky, une collègue qui s'approvisionne souvent dans les poubelles à côté de Morrisons, et Sandy, une païenne tatouée et une cliente régulière . L'arrivée d'Emanuela, la stagiaire italienne avec un énorme appétit qui gagne le surnom de grand-mère en raison de ses nombreux maux et de sa mauvaise vue, offre beaucoup de divertissement pendant son séjour de trois mois à Wigtown pendant l'été. Même Bythell développe finalement un faible pour elle.

"Confessions d'un libraire" est écrit avec un sens de l'humour agréablement sec. L'approche curieuse de Bythell envers ses collègues et ses clients n'est peut-être pas du goût de tout le monde, mais elle fait certainement appel au mien. Fortement recommandé pour tous les bibliophiles, en particulier ceux qui ont un intérêt ringard dans les domaines de niche de la librairie. Un grand merci à Profile Books pour m'avoir envoyé une copie de "Confessions d'un libraire" via NetGalley.

Classé sous Livres