8 mars 2020 · 12 h 38

J'ai réduit la fréquence de mes articles de blog à des rassemblements mensuels de ce que j'ai lu au lieu des articles hebdomadaires que j'écrivais auparavant. Une conséquence de prendre un peu de recul signifie que février a été un mois légèrement plus lent pour moi en termes de lecture, mais je recommande tous les livres ci-dessous:

Ma sœur, le tueur en série par Oyinkan Braithwaite a été finaliste pour le Women’s Prize for Fiction et longue liste pour le Man Booker Prize l’année dernière. Situé au Nigeria, il raconte l'histoire de Korede qui n'arrête pas de venir en aide à sa sœur, Ayoola, chaque fois qu'elle bute sur l'un de ses petits amis, se réclamant toujours à chaque fois de la légitime défense. Gravement impassible et satirique, il est facile de voir pourquoi le décor, le ton et l'intrigue de ces débuts provocateurs se distinguent tous par leur originalité. Cependant, la tranquillité signifie qu'il manque un peu de profondeur, donc je ne suis pas trop surpris qu'il n'ait pas progressé davantage dans les prix littéraires pour lesquels il a été nominé.

Patience Toby LittRécemment sélectionné pour le Prix de la République de la Conscience pour les petites presses, Patience par Toby Litt est situé dans le nord de l'Angleterre en 1979. Elliot est atteint de paralysie cérébrale et vit dans un orphelinat catholique, confiné dans un fauteuil roulant et incapable de bouger, de parler ou de manger des aliments solides. Il se lie d'amitié avec Jim, un nouvel arrivant aveugle et muet. La façon dont ils parviennent à communiquer à travers des chansons est brillamment réalisée et ils commencent lentement à élaborer un plan de liberté. Leur rébellion finale contre l'autorité des religieuses qui s'occupent d'eux est très édifiante. La perspective d'Elliot est centrée sur les sons, les odeurs et le goût des choses et son monologue ludique en fait un roman très humoristique et touchant.

Prison américaine Shane BauerJ'ai aimé lire Nickel et Dimed de Barbara Ehrenreich en janvier et j'ai récemment lu un autre reportage secret américain contemporain que Barack Obama a cité comme l'un de ses livres préférés de 2018. Prison américaine par Shane Bauer est un compte rendu de la mission de quatre mois du journaliste d'investigation en tant que gardien dans une prison privée de Louisiane. Il a utilisé son vrai nom pour obtenir le travail de 9 $ l'heure et ses expériences sont liées à l'histoire plus large de l'incarcération de masse qui a ses racines dans l'esclavage. Cela permet de mettre en contexte pourquoi le profit continue d'être prioritaire sur la réadaptation et la punition dans le système moderne et à quel point ce conflit d'intérêts est problématique. Je ne suis pas sûr que ce livre soit largement disponible au Royaume-Uni pour le moment (j'ai trouvé une édition américaine par hasard dans un magasin de charité), mais il vaut la peine d'être lu pour ceux qui peuvent en obtenir un exemplaire.

L'archiviste têtue Yara Rodrigues-FowlerArchiviste têtu par Yara Rodrigues-Fowler a été présélectionnée pour le prix du jeune écrivain de l'année du Sunday Times de l'année dernière et a été vivement recommandée par Rebecca et d'autres blogueurs qui suivent le prix. C'est un roman semi-autobiographique qui raconte l'histoire d'une jeune femme mi-anglaise mi-brésilienne vivant à Londres et comment elle navigue dans ses différentes identités et cultures. Bien que les récits fragmentés ne soient pas vraiment ma préférence, le style de prose poétique fonctionne certainement bien ici.

Les leçons Naomi AldermanNaomi Alderman a remporté le prix du jeune écrivain de l'année en 2007 pour son premier roman Disobedience et j'ai récemment lu son deuxième roman Les cours publié pour la première fois en 2010. James Steiff est un étudiant de première année à l'Université d'Oxford qui rencontre une foule charismatique d'étudiants riches et privilégiés. Il capture brillamment l'intensité de la vie étudiante et je l'ai trouvé très engageant dans l'ensemble malgré quelques sous-intrigues moins satisfaisantes.

Enfin, je suis allé jusqu'à l'annonce de la Liste des prix Rathbones Folio la semaine dernière, l'un des rares prix littéraires multi-genres pour lesquels les nouvelles, romans, non-fiction et poésie sont tous éligibles. J'ai hâte de lire Constellations de Sinead Gleeson – une collection diversifiée d'essais et l'une des trois œuvres de non-fiction nominées cette année aux côtés de trois romans et une collection de poèmes et de nouvelles (j'ai lu Grand Union de Zadie Smith il y a quelques mois mais n'a pas été particulièrement pris avec elle). Le gagnant sera annoncé le lundi 23 mars.

Prix ​​Folio Rathbones 2020