6 octobre 2019 · 16 h 56

J'ai traversé récemment une mini phase de crime dans ma lecture à travers différents genres, à savoir la non-fiction, la fiction policière et la fiction historique. Voici trois livres que j'ai appréciés au cours des dernières semaines:

Numéro un du tribunal Thomas GrantCourt Number One par Thomas Grant est une anthologie de 11 procès importants qui se sont déroulés au Central Criminal Court de Londres, plus communément appelé Old Bailey, au cours du 20e siècle. La majorité d'entre eux traitent de meurtres, mais incluent également l'espionnage et la trahison, et comme le promet le sous-titre du livre, Grant montre comment les procès ont défini la Grande-Bretagne moderne, en particulier en ce qui concerne les attitudes envers le changement social. Les chapitres antérieurs ont tendance à concerner des affaires qui ont été largement oubliées, comme le procès pour meurtre de Camden Town en 1907 peu de temps après l'ouverture du tribunal, tandis que ceux de la seconde moitié du siècle restent pour la plupart connus comme ceux impliquant John Christie, Ruth Ellis et Jeremy Thorpe. Bien que certains chapitres soient un peu trop longs en raison de la quantité considérable de détails, chaque cas est décrit dans un récit captivant, capturant l'essence du drame de la salle d'audience. Grant, un avocat en exercice, met en lumière les tactiques impliquées et comment et pourquoi les procès ont eu les résultats qu'ils ont obtenus. «Court Number One» est idéal pour un lecteur non averti qui souhaite mieux comprendre l’histoire du système de justice pénale anglais et serait un bon compagnon pour The Secret Barrister.

Le chant des sirènes de Val McDermidLe chant des sirènes de Val McDermid est le premier volume de la populaire série de fiction policière de l'auteur écossais mettant en vedette le psychologue légiste Dr Tony Hill et le détective Carol Jordan. Les différents domaines d'expertise de Hill et Jordan se complètent bien dans leur premier cas ensemble dans lequel quatre corps mutilés ont été découverts dans le quartier de Temple Fields de la ville fictive de Bradfield où se trouvent plusieurs bars gays. Alors que Jordan examine les preuves laissées sur les lieux dans le cadre de la procédure policière standard, Hill a tendance à faire des déductions en fonction de ce qui est absent afin de dresser un profil psychologique détaillé des antécédents, des actions et des motifs du psychopathe. Les chapitres sont entrecoupés d'entrées de journal écrites par le meurtrier qui entrent dans des détails particulièrement macabres en ce qui concerne les dispositifs de torture médiévaux. Publié pour la première fois en 1995, une partie du dialogue serait considérée comme plutôt clichée pour un roman policier de nos jours, mais c'est une introduction convaincante à l'une des séries de fiction policière les plus durables de ces dernières décennies.

Choses à Jars Jess KiddThings In Jars par Jess Kidd est la première incursion de l’auteur irlandais dans la fiction historique dans les années 1860 et raconte l’histoire de Bridie Devine, une détective qui enquête sur la disparition de Christabel Berwick, la jeune fille de Sir Edmund Athelstan Berwick, qui a été tenue secrète du monde. Il s'avère plus tard que l'enlèvement de Christabel pourrait être lié à la découverte de deux corps près de la crypte de la chapelle Highgate. L'histoire comporte également des éléments fantastiques et la distribution éclectique de personnages comprend le fantôme d'un boxeur champion, Ruby Doyle, et d'une femme de ménage de sept pieds de hauteur, Cora Butter. Les vues et les odeurs de Londres victorien sont décrites de manière vivante, en particulier le détail macabre de l'enfance de Bridie où elle est devenue apprentie d'un médecin, et tout cela fait un croisement entre les bouffonneries de cirque bruyantes de la fiction d'Angela Carter et les éléments gothiques de l'Essex. Serpent de Sarah Perry – L'indépendance farouche de Bridie rappelle également l'héroïne principale peu orthodoxe de Perry. J’ai maintenant hâte de lire les deux livres précédents de Kidd "Lui-même" et "The Hoarder", qui ont tous deux un cadre plus contemporain et ont été également bien accueillis.

Classé sous Livres