8 décembre 2019 · 18 h 59

Une histoire de solitude John Boyne

J’ai vraiment apprécié lire les deux romans les plus récents de John Boyne, The Heart’s Invisible Furies et A Ladder to the Sky l’année dernière et cette semaine, j’ai lu son roman de 2015 «A History of Loneliness» qui aborde le scandale de la maltraitance des enfants dans l’Église catholique en Irlande. Il raconte l'histoire d'Odran Yates qui entre au séminaire du Conliffe College à l'âge de 17 ans dans les années 1970 après que sa mère lui a dit qu'il avait une vocation. C'est là qu'il rencontre Tom Cardle pour la première fois, et les deux restent amis malgré le fait que Tom se déplace entre plusieurs paroisses différentes et Odran soupçonne pourquoi cela continue. Ce n'est que plusieurs années plus tard qu'Odran est contraint de se réconcilier avec ce qui s'est passé et de reconnaître sa propre complicité.

La chronologie de «A History of Loneliness» est non linéaire, chaque chapitre se déroulant dans une année différente, s'étendant d'un événement déterminant dans l'enfance d'Odran en 1964 aux retombées du scandale en 2013 à l'approche de la retraite. La structure est la principale force du livre, car l'intrigue aurait eu beaucoup moins d'impact si les événements avaient été révélés dans l'ordre dans lequel ils s'étaient produits. Les tentatives d'Odran pour justifier ses actions et inactions à la fois pour lui-même et pour les autres personnages montrent progressivement à quel point il est passif et comment il a choisi de ne pas voir ce qui se passait vraiment.

Comme avec les autres livres que j'ai lus par Boyne, les personnages fictifs interagissent parfois avec de vraies personnes. Pendant son séjour au Vatican, Odran est choisi pour devenir serveur de thé du pape Jean-Paul Ier, devenant même partiellement impliqué dans sa mort soudaine en 1978. Les tentatives de Boyne pour montrer le pouvoir de la hiérarchie de l'Église étendent peut-être la crédibilité à ses limites ici. Cependant, il y a aussi des scènes comme l'interview radiophonique entre le cardinal Cordington et Liam Scott qui sont très puissamment écrites et montrent les conséquences dévastatrices de nombreuses années de silence et de dissimulation.

‘A History of Loneliness’ est le douzième roman de Boyne et le premier à se dérouler dans son Irlande natale. Le ton et les niveaux de subtilité sont un peu mélangés par endroits, mais dans l'ensemble, c'est très efficace et Boyne traite un sujet sombre avec compassion.

Classé sous Livres